La photographie, par définition, est une représentation de la réalité et non la réalité en soi. La capture d’une image passe automatiquement par le boîtier et l’objectif constitué d’un miroir et de plusieurs lentilles de verre. Qu’arrive-t-il si à ce premier filtre qu’est l’appareil photographique, nous ajoutons un 2e filtre entre nous et la réalité: miroir, fenêtre, brume, plastique, poussières ou autre? C’est cette nouvelle distance/barrière entre moi et mon sujet, sa signification et ses conséquences au niveau plastique: composition, textures, couleurs particulières à cette approche qui est exploré dans cette série.

Photography, by definition, is a representation of reality and not the reality itself. The capture of an image automatically passes through the camera body and the lens consisting of a mirror and several pieces of glass. What happens if to this first filter that is the camera, we add a second filter between us and reality: mirror, window, mist, plastic, dust or other? It is this new distance/barrier between me and my subject, its meaning and consequences at the plastic language: composition, textures, colors particular to this approach that is explored in this series.